Membres
Partenaires
Actualités
Bloc-notes

Virginie PRINGUET

De Montréal (Festival du nouveau cinéma, Centre d’arts Quartier éphémère) à Paris (Nuit Blanche), en passant par Nantes (Scènes nationale Le lieu unique, biennale Estuaire) et Lille (Capitale européenne de la culture), Virginie Pringuet a progressivement glissé depuis 2011 de la programmation artistique et du commissariat dans l’art contemporain vers la recherche en Esthétique à travers la curation de données artistiques et culturelles "ouvertes".

Depuis 2011, elle pilote le projet Atlasmuseum qui est à la fois l’objet d’étude de sa thèse en Esthétique et Humanités numériques (Université Rennes 2, 2017) et un outil d’inventaire et de cartographie sémantique et collaboratif des œuvres d’art public. Elle a enseigné à l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes et est actuellement en charge de la coordination du réseau UDPN (Usages des Patrimoines Numérisés) à Paris 3/USPC.

Atlasmuseum est une plateforme numérique évolutive adossée à un projet de recherche sur le musée réticulaire. Le projet consiste à développer différents outils d’inventaire, de documentation, de visualisation et d’historicisation de l’art public. A travers un processus d’inventaire fondé sur la contribution des professionnels, des chercheurs mais aussi du public, les œuvres d’art public sont répertoriées, géolocalisées et documentées au moyen d’un atlas sémantique sur le Web et d’une application mobile. Utilisant la même structure logicielle que l’encyclopédie Wikipédia agrémentée de l’extension SemanticMediawiki et bientôt de Wikibase (Wikidata), Atlasmuseum est un outil ouvert de valorisation du patrimoine artistique contemporain.