UDPN - Actualités

Patrimoine et collections numériques : politiques, pratiques professionnelles, usages et dispositifs

Avant le 1er septembre 2014

Publication : Les Enjeux de l’information et de la communication (revue publiée par le GRESEC)
Échéance : pour le 1er septembre 2014
Propositions de 4000 signes espaces non compris

Appel à contributions

Le dossier 2015 des Enjeux de l’information et de la communication s’intéresse aux dispositifs d’accès aux collections numériques, à leurs représentations, à leur conception et à leurs usages en mettant les spécialistes au centre du questionnement. Ces spécialistes peuvent être des chercheurs (historiens, sociologues, cartographes, spécialistes de littérature,...), des enseignants (du secondaire, de l’enseignement supérieur), des amateurs éclairés, des professionnels (architectes, chorégraphes, metteurs en scène, conservateurs, designers). Alors que la numérisation de collections patrimoniales se poursuit à un rythme soutenu, les discours qui accompagnent ces programmes mettent en avant des préoccupations de conservation et de mise à disposition du grand public. Par le biais de son programme « démocratisation culturelle et de transmission des savoirs », le Ministère de la Culture a fait, depuis plusieurs années, de la numérisation du patrimoine culturel une de ses priorités. S’inscrivant dans cet objectif, des institutions, notamment les musées, services d’archives ou bibliothèques de lecture publique, sont ainsi partie prenante de nombre de ces projets, cherchant ainsi à ouvrir leurs collections au grand public. Les enjeux de la mise en ligne de ces « trésors » patrimoniaux se déplacent alors autour de la médiation à l’intention de publics que l’on cherche à identifier : public ordinaire ou empêché, scolaires, etc.
Pourtant, les spécialistes sont au cœur de ces dispositifs. D’abord, parce que des enquêtes d’usages révèlent que la consultation de ces documents intervient dans un cadre spécialisé, voire professionnel. C’est ainsi que le patrimoine numérique de presse du 19ème siècle mis en ligne par la Bibliothèque municipale de Lyon constitue un outil de travail pour les organes de presse ou pour les historiens, que les manuscrits modernes d’auteurs (Balzac, Flaubert, Stendhal, etc.), lorsqu’ils sont numérisés, sont une ressource incontournable des spécialistes en littérature. Ensuite, parce que les spécialistes de ces collections sont soit à l’initiative, soit associés à ces projets de numérisation et de valorisation de collections. C’est le cas par exemple des programmes de numérisation de manuscrits d’auteurs dans lesquels sont impliqués des chercheurs en littérature, des collections de films numérisés par le Centre National du Cinéma et de l’Image animée, ou encore des archives photographiques mises en ligne par la Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine.
Le dossier pour lequel cet appel à articles est proposé, est consacré à des dispositifs d’accès aux collections numériques pensés par, pour ou avec des spécialistes de domaines tels la littérature, la mode, la danse, la musique, le théâtre, les arts graphiques, la photographie, les sciences et les techniques, l’audiovisuel, etc. Ces dispositifs peuvent être partie prenante de programmes de numérisation ambitieux impliquant des institutions de référence telles les bibliothèques, les centres d’archives, les musées, les services patrimoniaux, mais également d’autres acteurs émanant d’organisations privées ou publiques qui cherchent à valoriser leurs archives d’images et de textes, leur patrimoine scientifique, technique, industriel. Dans tous les cas, il s’agit de montrer quel rôle jouent les spécialistes dans la promotion, la diffusion, la valorisation et la médiation de ces collections numérisées. Et outre, il s’agit de s’interroger sur la manière dont les dispositifs sont pensés pour s’intégrer à des pratiques professionnelles clairement identifiées. Cette analyse ne se limite par aux aspects techniques des dispositifs mais prend en compte l’environnement social et les stratégies d’acteurs qui en sont à l’origine.

Modalités de soumission

Le dossier 2015 des Enjeux de l’information et de la communication sollicite des analyses récentes et des contributions originales sur les questions évoquées supra. Les approches relevant des sciences de l’information et de la communication sont privilégiées. Les travaux portant sur des expériences menées dans d’autres pays que la France sont les bienvenus.
Les propositions (4000 signes espaces non compris) indiquant problématique et méthodologie sont à adresser à Viviane Clavier et Céline Paganelli pour le 1er septembre 2014. 

Après sélection par le comité de lecture (réponse le 15 octobre 2014), les premières versions complètes des textes (de 25 000 signes espaces non compris et rédigés selon les normes éditoriales des articles de la revue disponibles à cette adresse : http://lesenjeux.u-grenoble3.fr/pageshtml/soumettre.html) sont à remettre pour le 15 décembre 2014, elles seront soumises alors à une évaluation en double aveugle.
A la suite de cette phase, la version définitive du texte (prenant en compte les éventuelles remarques et critiques des évaluateurs), incluant les corrections mineures ou majeures demandées, sera soumise au comité éditorial de la revue qui est souverain pour l’accord définitif de publication en mars 2015.

Contact - Coordinatrices du dossier

/ Viviane Clavier (Gresec, Université Stendhal - Grenoble3)
Mél : viviane.clavier(a)u-grenoble3.fr
/ Céline Paganelli (Gresec, Université Paul Valéry - Montpellier3)
Mél : celine.paganelli(a)univ-montp3.fr

Pour en savoir plus

/ Consulter le site internet de la revue : http://lesenjeux.u-grenoble3.fr/.
/ Télécharger ci-dessous l’appel à articles détaillé.