UDPN - Actualités

Patrimoines numérisés : acteurs et pratiques

2018/2019

Séminaire doctoral du réseau UDPN
Date : 2018/2019
Lieu : Paris (séminaire itinérant)

Séminaire doctoral annuel UDPN

Lors de la première session 2015-2016 du séminaire doctoral itinérant du réseau Usages Des Patrimoines Numérisés « Révolution ou transposition ? Les patrimoines numérisés au prisme de leurs utilisations » un premier objectif était visé : établir un premier état des lieux des usages des patrimoines numérisés en considérant différent matériaux.

Ce réseau interdisciplinaire et interinstitutionnel a pour objet d’étudier les usages et les nouvelles pratiques engendrées par la numérisation du patrimoine en distinguant le patrimoine numérisé du patrimoine nativement numérique. Ainsi des séances ont été consacrées à la musique et aux pratiques d’écoute, à une approche archéologique des archives audiovisuelles, aux usages didactiques du patrimoine numérisé, à la numérisation des arts du geste et du littéraire, et aux objets du littéraire qui en sont issus. Lors de ces séances des rapprochements entre différents types de numérisation, de matériaux et de méthodes ont eu lieu tout en manifestant au travers des usages et des outils l’inventivité et la diversité des différents acteurs du patrimoine en développant les rapports entre conservation, médiation et recherche.

Au cours de la deuxième session les séances sont coordonnées dans un souci de développer des approches qui puissent être utiles dans une perspective de formation et de questionnement tant méthodologique que pratique non seulement auprès des doctorants et jeunes chercheurs qu’auprès de professionnels du patrimoine et acteurs institutionnels. Il s’agit d’envisager autant différents types de matériaux que de méthodes et de démarches au travers d’expérimentations et de résultats pratiques issus des projets UDPN qui sont à une période de retour méthodologique afin de déterminer leur prolongement et extension.

La programmation du séminaire 2016-2017 a été conçue notamment à partir des interventions et conclusions de la journée d’étude UDPN 2016 « Projets mis en réseau, interdisciplinarité mise en question(s) » conçue dans une perspective méthodologique et aussi à partir des ateliers interdisciplinaires de l’école d’été UDPN aux ambitions plus pratiques afin de recenser les compétences et réalisations acquises au sein des développements des projets UDPN.

Pour les années 2017-18 et 2018-19 les séances seront consacrées à la présentation de résultats et de développements de projets UDPN en recherchant le développement des contacts entre les différents acteurs de la numérisation du patrimoine et usagers du patrimoine numérisé sans cesser de coordonner préoccupations méthodologiques, réalisations techniques et pratiques en continuant d’explorer la notion d’“usage” et de questionner celles de “patrimoine” et de “patrimonialisation”.

Organisé par Michel Bernard, Marie Dupond, Céline Ferjoux, Virginie Pringuet
Contact : virginie.pringuet@udpn.fr

Programme prévisionnel

Novembre 2018

Des sources de Michelet au Catalogue numérique de la Révolution française : faire l’inventaire d’un patrimoine dispersé

Date : vendredi 9 novembre 2018, de 14h à 17h
Lieu : Centre de ressources Jacques Seebacher, Univ. Paris 7, Paris Diderot.
Coordination de la séance : Paule Petitier, Olivier Ritz et Cécile Brémond, projet « La Fabrique de la Révolution » (CERILAC, Univ. Paris 7, Paris Diderot)

Avant de se concentrer sur l’édition numérique des papiers de Jules Michelet, le programme « La Fabrique de la Révolution » se donnait pour objectif de constituer un vaste corpus numérisé autour de l’Histoire de la Révolution française. Un volet de ce projet initial reprend de l’importance grâce au travail de transcription et de publication des papiers. Notre connaissance du patrimoine imprimé sur la Révolution française reste fragmentée, parce que les listes de titres sont très diverses, dans leur forme et dans leur contenu. Est-il possible de les réunir ? Les principes du web sémantique et les démarches d’ouverture des données rendent-ils possible un alignement des données ? Sous quelles formes et pour quels usages ? Le deuxième objectif de cette séance de séminaire sera d’esquisser des réponses à ces questions et de poser les bases d’un nouveau projet de recherche : la constitution d’un catalogue numérique de la Révolution française.

Participants :
- Emmanuelle Bermès, Direction des Services et des Réseaux, Bibliothèque Nationale de France : le Projet Corpus
- Frédéric Manfrin, Chef du service Histoire, Bibliothèque nationale de France
- Christophe Pion, directeur adjoint de la Bibliothèque Universitaire de Paris Diderot
- Virginie Pringuet, Projet Atlasmuseum, réseauUDPN

Février 2019

L’innovation ouverte dans les musées en débat

Date : Vendredi 1er Février 2019, de 10h à 17h
Lieu : Maison de la Recherche de l’Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris (salle Claude Simon)
Journée d’étude organisée par Geneviève Vidal (LabSIC, UDPN, Labex ICCA), soutenu par le Labex ICCA.
Equipe impliquée dans le projet exploratoire (2017-18) : Christian Papilloud, Institut de sociologie, Martin-Luther Universität de Halle-Wittenberg (Allemagne) ; Lucie Alexis, docteure en sciences de l’information et de la communication, sémiologie des médias, audiovisuel public et culture ; Benjamin Lorre, docteur en sciences de l’information et de la communication, spécialiste des Tiers Lieux ; Virginie Pringuet, docteure en esthétique, Atlasmuseum ; Ilaria Valoti, muséographe ; Agnès Vincent, compositrice.

Cette journée d’étude propose de dresser le bilan et de prolonger la recherche exploratoire « MuseoCamp – Living Lab » menée dans le cadre d’une résidence au Carrefour numérique de la Cité des sciences et de l’industrie-Universcience entre octobre 2017 et juin 2018. Des consultations publiques et des entretiens ont permis de cerner trois grands axes de réflexion sur l’innovation ouverte dans les musées. Grâce à une quarantaine de participants, professionnels de musées, de bibliothèques, prestataires et indépendants, du secteur social, étudiants, publics, et chercheurs, un certain nombre d’éléments de définition, d’enjeux relatifs à l’innovation organisationnelle et au travail en collaboration, à la place et au rôle des publics, se dessinent.

Le programme détaillé sera communiqué en novembre 2018.