UDPN - Actualités

Usage, norme et codification à l’âge des corpus informatisés & de la communication par les nouvelles technologies

Avant le 29 avril 2015

Appel à communications pour un colloque international.
Échéance : avant le 29 avril 2015.

Appel à communications

Le colloque international "Usage, norme et codification à l’âge des corpus informatisés & de la communication par les nouvelles technologies" se tiendra à Paris, du 25 au 27 novembre 2015.

Le colloque de Paris, outre les thématiques retenues précédemment et qui peuvent être reprises (voir rappel du colloque 2014 dans le document PDF), sera centré principalement sur 3 domaines de recherche en lien avec la sociolinguistique, l’enseignement et la traduction, l’usage des nouvelles technologies dans la description des langues et la communication. Les axes de réflexion proposés sont donc les suivants :

I. Norme(s) dans des espaces multilingues
a) Comment envisager la question de la norme dans des espaces multilingues ?
« Les processus historicisés de standardisation/centralisation linguistique en Europe, et la pression conceptuelle de la linguistique structuraliste ont façonné des points de vue, des méthodes, des modèles descriptifs qui trouvaient surtout matière à se développer sur des langues ou idiomes longtemps considérés comme distincts les uns des autres, y compris dans des situations de bi-ou plurilinguisme. On peut donc se demander si, dans des espaces multilingues, il n’existe pas plutôt une normalité qu’une norme. On a pu déjà constater que dans les répertoires des locuteurs africains, la distinction entre langues coloniales et langues indigènes ne tient pas. Les phénomènes d’hybridation sont la norme alors que les usages et situations maximalement contrastés sont très rares. À partir des observations des usages, on a pu décrire des patterns plurilingues en relation avec les stratégies sociales qui maintiennent ce multilinguisme. Ne vaudrait-il pas mieux alors parler de répertoires plurilingues plutôt que de langues et centrer la recherche sur leur fonctionnement, leur hybridité et leur variabilité, leur dynamique, plutôt que sur celle des formes dans leur diversité ? » (Caroline Juillard).
b) Peut-on néanmoins, dans des pays multilingues, renoncer à la notion de norme « au sens premier du terme », c’est-à-dire à un usage de référence posé comme « officiel » et qui s’impose dans l’enseignement ? Quelle(s) langue(s) alors choisir pour l’établissement de cette (ces) norme(s) (langue autochtone ou non, quel français pour les pays francophones hors de l’hexagone ?, etc.).
c) Sur quels critères repose le choix (politiques, économiques, sociaux, linguistiques, etc.) ?
d) Comment la norme est-elle constituée (problème de sa codification et des critères que celle-ci met en jeu) ?

II. Norme(s)/enseignement (FLM/FLE)/traduction
a) Norme(s) linguistique (s), norme(s) culturelle(s), représentation(s) que se font de la norme « officielle » et des normes d’usage les différents acteurs impliqués dans une situation d’enseignement/apprentissage (enseignants, élèves, etc.).
b) Norme(s) et variation(s) : Quel est le rapport entre la norme orale et la norme écrite ? Sont-elles du même type ? Si tel n’est pas le cas, comment passer de l’une à l’autre, d’un registre à l’autre, des situations d’oralité à normalisation réduite à des contraintes d’écriture à normalisation forte, avec la prise en compte de la diversité des situations de communication ? Quelle(s) norme(s) pour les langues dites de spécialité (juridique, scientifique, etc.). Quels rapports entretiennent-elles avec la norme « officielle » ?
c) Comment évaluer les « écarts » par rapport à la norme et quelles stratégies mettre en place pour y remédier ? À quelle grammaire se référer ?
d) Comment tenir compte des normes dans le passage d’une langue à une autre ?

III. Norme(s), corpus informatisés, communication par les nouvelles technologies (TICE, SMS, etc.)
a) Quelle(s) norme(s) adopter dans ces diverses situations ?
b) Comment les adapter aux échanges en ligne ?

Organisation

Ce colloque est organisé par le Département des Sciences du langage de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de l’Université Paris Descartes/COMUE Sorbonne Paris Cité au sein du Laboratoire EDA (Éducation, Discours, Apprentissages) et dans le cadre du réseau Théories et concepts du cercle linguistique de Prague au seuil du XXIe siècle créé en 2006.
Ce groupe de recherche réunit :
- L’Institut de langues et littératures romanes de la Faculté des Lettres de l’Université de
Bohême du Sud de České Budĕjovice (République tchèque),
- L’Université Paris Descartes/ COMUE Sorbonne Paris Cité (France),
- L’Università Cattolica del Sacro Cuore de Milano (Italie),
- L’Université de Lorraine Metz-Nancy (France).

/ Image : par JohannPoufPouf (Travail personnel) [CC0], via Wikimedia Commons
/ Source de l’information : appel à communications sur le site du CREM (université de Lorraine)

Pour en savoir plus

/ Contact : colettefeuillard(a)hotmail.fr
/ Télécharger : l’appel détaillé ci-dessous