UDPN - Actualités

Muséologie, muséographie et nouvelles formes d’adresse au public

Nov. 2014 à juin 2015 : 8 séances

Séminaire 2014/2015 de l’IRI.
Sous la direction de : Paul-Emile Geoffroy.
Inscriptions : entrée libre ; contact(a)iri.centrepompidou.fr ou 01 83 87 63 25.

Séminaire de l’IRI

Enseignement supérieur et recherche à l’ère du numérique : quel impact pour les établissements culturels ?

Le thème du séminaire est lié au fort impact de ce qu’il est convenu d’appeler globalement le « Smart Power » sous l’angle du bouleversement social, économique et culturel dans la production du savoir induit par le numérique.

On aimerait explorer dans ce séminaire les enjeux qu’introduit le numérique dans l’enseignement supérieur et la recherche de manière générale, mais aussi pour les établissements culturels, qu’ils aient une vocation d’enseignement ou de recherche, qu’ils développent une politique éducative, ou qu’ils cherchent à développer de nouvelles formes d’adresse au public – ce qui reste la préoccupation historique de ce séminaire.

Nous posons en principe que c’est en partant des questions de recherche et de formation supérieure qu’il convient de penser l’avènement du numérique dans toutes les activités de transmission du savoir, dont les établissements culturels sont eux-mêmes des institutions majeures.

Élaborer des concepts pour appréhender et orienter les mutations de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le milieu numérique et dans le champ de la culture, c’est d’une part considérer cette question dans le champ spécifique de la recherche en art, et sur ces bases, et plus largement, c’est imaginer de nouvelles formes de production et de publication du savoir dans les musées, bibliothèques, maisons de spectacle et en interaction avec le monde académique et artistique. Mais c’est aussi intégrer la mutation profonde induite par le numérique notamment par l’automatisation des tâches y compris intellectuelles, la production du savoir en « temps réel », les menaces sur les espaces critiques et d’interprétation induits par le traitement sémantique des documents et les réseaux sociaux dans ce qui constitue le creuset de nos traces numériques : le web des données.

Le numérique constitue une nouvelle épistémè qui transforme toutes les disciplines de la vie de l’esprit dont les arts, la muséographie, la bibliothéconomie, l’archivistique et tout ce que l’on appelle les « sciences auxiliaires » – outre l’impact énorme de ces transformations sur l’industrie éditoriale en général. Nous articulerons étroitement et sous cet angle les séances de ce séminaire avec l’atelier Digital Studies conduit à l’IRI pour explorer de nouvelles pratiques « herméneutiques » dans différents champs disciplinaires et culturels.

I – Epistémè numérique, recherche et recherche en art (25 novembre 2014 – 18h00 à 20h30)

II – Les controverses au cœur de tous les savoirs (16 décembre 2014 – 17h30 à 20h00)

III – Pédagogies numériques et médiation (20 janvier 2015 – 17h30 à 20h00)

IV – Réseaux sociaux herméneutiques – (10 février 2015 – 17h30 à 20h00)

V – Nouvelles interfaces et enjeux de design (17 mars 2015 – 17h30 à 20h00)

VII – Traduction contributive (19 mai 2015 – 17h30 à 20h00)

VIII – Histoire et devenir des modes d’évaluation et de critique (16 juin 2015 – 17h30 à 20h00)

/ Image : logo de l’IRI
/ Source de l’information : site de l’IRI

Pour en savoir plus

/ Découvrir le détail de chaque séance (présentation, intervenants, comptes rendus et enregistrements vidéos) sur le site de l’IRI.